LES GRANDES SOLDES D'AUTOMNE COMMENCENT ! CLIQUEZ ICI POUR LES DECOUVRIR

L'histoire du portage à travers les âges

Loin d'être une pratique exclusivement contemporaine, le portage de bébé possède une histoire aussi ancienne que l'humanité elle-même. De tous temps, nous les femmes, mais aussi nos maris avons porté nos nouveau-nés plusieurs heures par jour. Cependant le portage s'est quelque peu perdu avec l'essor des société dites "modernes" à la fin du moyen-âge, avant de revenir en force dans la deuxième moitié du XXème siècle. Petit plongeon dans l'histoire de cette pratique ô combien importante et malheureusement trop souvent ignorée.

Porter son bébé, une pratique universelle

Leur curiosité piquée par la recrudescence du portage de bébés dans les pays occidentaux, des chercheurs se sont intéressés à la pratique du portage et aux porteurs à travers les âges. Il est sorti de leurs études que toutes les sociétés humaines connues et étudiées avaient fait du portage une pratique courante, au cœur des relations entre les nourrissons et leur famille. Des traces de portage via des dessins et des œuvres d'art ont été retrouvées en Égypte et en Grèce antiques, mais également dans toutes les civilisations dont nous avons connaissance (Mesdames, nous ne sommes pas seules !). D'un bout à l'autre du monde, les hommes et les femmes ont porté leur progéniture, le plus souvent dans le dos, mode dans lequel le bébé dors le plus souvent. Le portage était particulièrement important afin de protéger les bébés des dangers du monde extérieur auxquels ils se trouvaient particulièrement vulnérables, tout en conservant les mains-libres. Cette position favorisait également l'allaitement en toute sécurité ainsi que le développement cérébral et affectif, tout en respectant la physiologie du nouveau-né.

L'écharpe de portage, le porte-bébé qui traverse le temps

Bien qu'il existe aujourd'hui toutes sortes de porte-bébés permettant l'optimisation du lien affectif entre les parents et leur nourrissons, le portage dit "en écharpe" était la méthode de prédilection de la plupart des sociétés humaines. Différents tissus noués étaient utilisés en fonction de la période de l'année. Le bébé était le plus souvent plaqué contre le dos lorsqu'il dormait, et sur le côté lorsqu'il était éveillé. Cela permet également un portage plus physiologique, surtout pour les nouveau-nés. Cependant, ainsi que le soulignent Cécile Cortet et Céline Gerrand-Frénais dans leur ouvrage "Porter mon bébé - Réussir le portage en écharpe", le portage ventral ou frontal semble être une pratique exclusivement occidentale, née du désir des mères de renouer contact avec leurs nourrissons.

Il fut constaté que dans les régions au climat plutôt tempéré, la tendance des mamans à porter les tout-petits "à même le corps" à l'aide d'une écharpe ou d'une étoffe de tissu est plus répandue que dans les continents plus froids, dans lesquels l'utilisation de berceaux se combine à celle des écharpes de portage. Les inuits, quant à eux, fabriquaient des anoraks à l'intérieur desquels ils pouvaient glisser leurs petits, permettant ainsi à la chaleur corporelle du parent de réchauffer le nourrisosn. Nos  manteaux porte-bébés s'en inspirent.

portage de bébé

By Ansgar Walk - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4382194 (recadrée)


Une pratique qui s'est perdue…

Malheureusement, à la fin du moyen-âge se démocratise la pratique de l'allaitement "mercenaire". Nos ancêtres se séparent plus tôt de leurs bébés, et s'en séparent plus souvent, les confiant à des nourrices. Cependant les pratiques de portage persistent majoritairement jusqu'à la révolution industrielle qui voit certaines femmes devenir trop occupées pour se consacrer à 100% à leurs bébés. Le lait maternel est progressivement remplacé par du lait pour bébés de fabrication industrielle, et le contact autrefois si fréquent entre les mères et leurs petits n'apparaît soudain plus si nécessaire.

… mais qui fait son grand retour

Dans les années 1970, les connaissances médicales dans le domaine de la puériculture évoluant, des voix se font entendre qui prônent le retour à un maternage plus "humain", à base de relations mère-enfant plus fortes et d'allaitement naturel, qui seul contient véritablement tous les nutriments nécessaires au bon développement de l'enfant, dont la taille du cerveau triple durant la première année de vie. C'est à la même époque que différents porte-bébés voient le jour. Adaptés à tous les âges, toutes les postures, et certains même pensés pour les papas, ils veulent remplacer la poussette.

Ce qui ne tue pas nous rend plus fort

Ce proverbe est tout indiqué dans le cas du portage de bébé. Cette pratique qu'on avait cru morte et enterrée semble renaître pour notre plus grand bien, à nous et à nos enfants. Nous retrouvons progressivement le contact avec nos enfants, les pères découvrent une nouvelle façon de créer des liens et nos familles s'en trouvent renforcées. Cela sans compter les bienfaits du portage physiologique sur la morphologie des bambins, dont la colonne vertébrale est très sensible durant les premiers mois.

Parfois, la modernité, c'est aussi savoir apprendre du passé, se reconnecter à ses racines avant d'appréhender le futur. Par contact, transmettons à nos enfants le meilleur de nous-même, notre amour. Et vous verrez, votre bébé adorera être porté !

Sources
Cécile Cortet et Céline Gerrand-Frénais, Porter mon bébé - Réussir le portage en écharpe, Editions de La Martinière.
http://enterredenfance.com/le-portage-i-lhistoire-du-portage-ici/
https://www.cairn.info/revue-spirale-2008-2-page-121.htm#

1 commentaire

  • Essi

    Maman de 6 enfants nées tous par césarienne et africaine le portage est quelque chose de tellement naturel pr moi… Merci pour ce bel article auquel j adhère complètement !!!!

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Conforme aux normes de sécurité
Livraison gratuite et sécurisée
Service client réactif et engagé
Anonymat de vos données